BÉRANGÈRE GOOSSENS

Funky Fresh

FU
NKY
FR
ESH

Démocratiser la culture en l’amenant dans l’espace public dans un esprit joyeux pour que chacun y trouve sa place.

L’association FUNKY FRESH est soutenue par la DRAC Grand Est, le Conseil Départemental 54,
la commune de Malzéville et le FDVA

Vous pouvez apporter votre soutien en adhérant à FUNKY FRESH

Expos Funky Fresh

Les expos FUNKY FRESH ont lieu dans les espaces de vie. Dans la boîte à expo pour la rue de la FUNKY GALLERY située 59 rue Sadi Carnot à Malzéville, et dans ses extensions que sont l’école Jules Ferry, son périscolaire, le hall de la mairie de Malzéville et le hall du centre social St Michel Jericho. Les lieux d’expo sont voués à se développer. La rencontre avec les artistes et la découverte de leur pratique sont au cœur du projet. Les structures accueillantes rémunèrent une rencontre et un atelier découverte, pour que le public soit acteur dans son rapport aux œuvres.

Avril 2024 • Stéphane Janin

Stéphane Janin

Stéphane Janin est enseignant dans un lycée professionnel. Il pratique la photographie depuis les années 1990 du 20e siècle. Pour FUNKY FRESH il présente un extrait de « Long Time No See ».

Les images présentées noires et blanches panoramiques sont produites depuis 2006 avec des boites photographiques en carton dépourvues de mécanisme ou d'électronique, le sténopé. Il s'agit ici d'un processus de prise de vue qui repart aux origines de la photographie du 19e siècle lorsque ceux que l'on n'appelaient pas encore des photographes explorent le procédé de la chambre noire - camera oscura - et tente de lui adjoindre une surface sensible à la lumière afin d'en garder une trace. La camera oscura c’est ce principe optique qui a déjà été détaillé par Léonard de Vinci dans le Codex Atlanticus de 1485 mais dont le nom ne sera énoncé qu’au début du 17e siècle. 400 ans plus tard le phénomène persiste et continue de fasciner...

Mars 2024 • Sophie Houot

Sophie Houot

Plasticienne formée aux beaux-arts d’Épinal et de Bologne, mon travail navigue entre l’impression d’images, leur mise en mouvements au sein d’installations de vidéo-projection, de VJing avec « L’air de rien » et la création de supports de communication.

EXPOSITION : un joyeux mélange

L’exposition propose des expérimentations autour de la superposition d’images.

Il s’agit d’une pratique spontanée qui se compose par couches de motifs et de couleurs : manipuler, découper, tamponner, multiplier, enlever, ajouter, coloriser, reproduire...

Un joyeux mélange  !

Février 2024 • Isabelle Bourger

Isabelle Bourger
Elle aime les portraits et les nus, mais pas que … le monde végétal et animal titille son cœur régulièrement !
Elle affectionne particulièrement le noir & blanc, mais pas que… un peu de couleur de temps en temps, ça ne fait pas de mal ! Invitée à exposer dans divers sites de Malzéville par l’association FUNKY FRESH, Isabelle Bourger propose une sélection d’œuvres peintes ou imprimées.
Isabelle Bourger vit et travaille à Nancy.

Janvier 2024 • Polbalro

POLBALRO

La récupération, le recyclage, la collecte, le glanage implique une rencontre avec le rebut, l’obsolescent, le caduc. L’objet ou la matière récupérée est chargé de mémoire. Une mémoire qui se libère à notre contact, qui nous transporte et éveille en nous une sensation mystérieuse, composée d'éléments diffus et furtifs. Comme une énigme, je tente d’en comprendre le message et d’en restituer une vision personnelle sous forme de propositions artistiques afin de créer un pont vers l’autre. Je crois en la quête de l’expression d’une poésie intérieure pouvant conduire à l’acceptation d’autres mondes possibles ici et là, dans l’avant et dans l’après. Cet "ensemble d'ailleurs" c’est l’espace et le temps ou nos émotions se rencontrent.

Les mythes fondateurs, les voyages initiatiques, l’art tribal et primaire, l’art brut ou pauvre, l’artisanat d’art, l’ésotérisme, l’alchimie, la fantaisie, la science-fiction, le space-opéra , le jeu de rôles, l’exploration de notre monde et de tous les autres mondes nourrissent mon travail.

EXPOSITION
Ensemble d'ailleurs

L'exposition Ensemble d'ailleurs propose de voyager à la rencontre d'une mythologie foisonnante en  boîtes de conserve,  de Yokai  japonais tapis dans l'ombre du papier végétal,  d’objets de la nature aux empreintes mystérieuses  ou encore  de curieuses scènes de vie dans l'océan cosmique d'un moyen Âge en  papier découpé...

Décembre 2023 • Marion Renauld

Marion Renauld

Marion Renauld est poète et travaille surtout avec une machine à écrire. Ça lui permet de s’installer n’importe où, mais pas n’importe comment : d’une seule frappe sans retouche ni brouillon, en pages volantes et actions publiques, méditations in situ avec les choses et les gens dans le bruit des marteaux, dans les présences et les échanges, au hasard des rencontres. Elle en tire quatre principes fondamentaux : tu ne peux pas aller vite, tu ne peux pas être douce, tu dois faire attention, tu sens tes ongles.

 
Novembre 2023 • Matthieu Exposito

Matthieu Exposito

Une recherche d’expression et d’éveil

Matthieu Exposito observe les situations de vie en société. Il explore aussi bien le dessin, la performance, la sculpture et l'installation pour témoigner de son attention aux relations entre les hommes. Au travers d'une quête intime, il fait naître un univers où l'agitation humaine laisse place à la quiétude et à l'entente. Dans ses installations comme dans ses dessins aux couleurs vives, les lignes matérialisent le cheminement intérieur, une construction d'un monde commun et une possible histoire de paix entre les hommes. Celles-ci symbolisent ce qui unit et réunit les individus.

Le rose revient dans son travail comme la couleur récurrente de la cicatrice d'un univers à reconstruire vers la paix entre les hommes. L'artiste conçoit ses installations comme des projets in situ conçus pour révéler les paysages.

Ainsi, Matthieu Exposito tend dans ses projets artistiques à mettre en éveil le spectateur, lui montrant une philosophie de vie alternative.

Il développe depuis quelques années Cabane Expopaix, un projet artistique, la construction d'une cabane. Celle-ci est un lieu d'apprentissage et de conscience de l'environnement. Il développe sa réflexion en s'inspirant des écrits de Pierre Rabhi et Jean-Marie Pelt.

Texte de Pauline Lisowski

Exposition

Résistance 3. 3 comme 3 fois. Il aura fallu s’y reprendre à 3 fois pour que cette exposition voie le jour dans un espace ouvert au public, après les années covid qui auront imposé un silence culturel. Ce mois-ci l’exposition aura aussi lieu à la Douëra, vous pourrez y découvrir plus d’œuvres.

 
Octobre 2023 • Maria Luchankina

Maria Luchankina

Née en Sibérie en 1990, Maria Luchankina est venue s’installer en France pour approfondir sa formation en art à l’Université de Strasbourg.

De la sérigraphie à la gravure en passant par l’objet, sa pratique artistique prend des formes multiples, en questionnant notre rapport au réel, en montrant ses fragilités, ses instabilités, et en le confrontant aux mondes et créatures du rêve.

S’inspirant toujours de chimères oniriques dans son travail, Maria Luchankina a donné corps à de nombreuses marionnettes de tailles aussi différentes qu’importantes. Ses personnages sont les auteurs de songes pour lesquels elle développe plusieurs décors, notamment en ombre chinoise.

A partir de sa pratique en arts visuels, elle se tourne naturellement vers le spectacle vivant et écrit des textes et mises en scène qui donnent vie à ses marionnettes et à leurs étranges univers.

Parallèlement à ses travaux de recherches artistiques, elle a participé dès son arrivée en France à de nombreuses expositions collectives notamment au Château de Phalsboug, à l’ENSAS et au CEAAC à Strasbourg, à la Halle Verrière de Meisenthal ainsi qu’à Offenbourg, Allemagne, à Bruxelles, Belgique.

Exposition

En travaillant sur les gravures polychromes ces dernières années, Maria Luchankina s’inspire de la vibrance de la couleur et du spectre de ses possibilités. Le nuancier qui nous entoure est très souvent enrichi par les sensations physiques que provoquent les couleurs : la fraîcheur du bleu, la douceur du violet nous évoquent la fin d’une soirée d'été... 

Dans son travail elle « touche » par la couleur et rencontre de ses sujets par la couleur. 

Pour cette exposition elle a souhaité inviter Anne-Sophie Tritschler, Johanna Legay et Delphine Delavallade qui partagent cette sensibilité à la couleur et aux matières dans leurs travaux respectifs.

 
Septembre 2023 • Clair Arthur

Clair Arthur

Auteur et metteur en scène de théâtre originaire d’Epinal, Clair ARTHUR se consacre aujourd’hui principalement à la peinture, dans son atelier nancéien de la rue des Sœurs Macaron. 

Désormais, son travail s’oriente vers des œuvres et des installations autour du papier et du tissu, visibles à l’occasion de multiples expositions.

Il est par ailleurs l’auteur d’une vingtaine de livres pour enfants publiés aux Editions Nathan et Flammarion.

Récemment, Jean-Louis ANTOINE, écrivain et journaliste, vient de lui consacrer une monographie, publiée aux Editions Gérard LOUIS.

Depuis peu également, c’est l’association arthurCclair qui gère le montage de ses projets.

Été 2023 • Poulpe en grève / Expo collective

Remerciements

Équipe enseignante de l’Ecole Jules Ferry, Equipe d’animation du périscolaire, tous les enfants et tou.te.s les grand.e.s encolleur.se.s : Claire, Anne-Do, Céline, Manu, Hervé, Garance, Augustine, Sylvie, Muriel N, Gaby, Gaël, Alex, Catherine et son chat, Bérengère, Caro et Lulu
Merci à François au service architecture de la maquette
Un grand big up pour Stéphane, fournisseur essentiel de papier et de carton de boulangerie (sans qui le poulpe n’aurait pas vu le jour)
À toutes celles et ceux qui ont pris le temps et la peine de récolter journaux et autres papiers qui ont servi à sculpter et aux finitions

Recette du poulpe

Ingrédients :
Des centaines de mètres carrés de papier et carton de récupération
108 mètres de tasseaux de bois
Quelques paquets de vis
1 trentaine d’équerres
10 rouleaux de scotch
15 paquets de colle pour papier peint
25 litres de peinture
Temps de fabrication :
Nombre d’heures non calculé et incalculable, avec des moments de désespoir et des
moments pleins de bonne humeur
Personnes ressources :
Architecte pour la maquette
Fédération Française du Papier Mâché pour initiation et conseils techniques
Matinée d’initiation pour les animateurs du périscolaire

Étapes :
Commencer avec un peu de folie et quelques croquis
Fabriquer une maquette du lieu d’exposition au 1/50 ème
Modeler un premier poulpe pour se projeter dans l’espace
Retourner dans l’espace pour confronter les idées et tout recommencer
Mise en volume des tentacules en carton in situ / puis premier collage de forme à l’atelier
Livrer les tentacules au périscolaire pour la finition au papier  journal
Avoir une nouvelle idée : fabriquer des tentacules tipi / trouver des jardins où les fabriquer / inventer les tipis

Livrer les structures tipi en bois et carton au périscolaire pour les transformer en tentacules à l’aide du papier journal
Atelier mise en forme de tipi en tentacule avec la classe de CM1 de l’école Jules Ferry
Fabriquer les chapeaux des tentacules à l’atelier avec carton et papier journal
Fabriquer la structure de la tête en volume et en bois in situ puis au garage
Contrainte : la structure doit être transportable
Taille finale : longueur 6m, largeur 2m 20, hauteur 2m20 en 11 éléments
Parfaire l’ossature avec du carton
Réaliser la finition avec plusieurs couches de papier, papier journal et colle
Peinture rose au pistolet.

Poulpe en grève, le projet

Pour la troisième année l’association FUNKY FRESH a organisé des expositions dans les 5 lieux partenaires de la ville de Malzéville : la FUNKY GALLERY, boîte à expo pour la rue, 59 rue Sadi Carnot, le hall de la mairie, l’école Jules Ferry, le périscolaire et le hall du centre social. 9 artistes se sont succédés au fil des mois, exposants simultanément dans tous les lieux. Des ateliers découvertes sont organisés avec les publics pour qu’il y ait rencontre avec l’artiste en mots mais surtout en pratique. Le cœur du projet est de mettre l’art dans les espaces de vie, qu’il aille vers les habitants et que chacun puisse s’en saisir à sa mesure. À l’école le projet est complet car chaque classe devient un jour médiatrice de l’exposition auprès des autres classes de l’école.
Et pour clore l’année, l’association propose une exposition collective, un projet qui pourra fédérer les participants aux ateliers découvertes et les habitants.
Cette année c’est un poulpe géant en papier mâché qui a été proposé.
Pourquoi ?
Pour que l’art soit associé à quelque chose de surprenant. Pour qu’il y ait le plaisir de participer à quelque chose de plus grand que soit. Pour que l’on puisse toucher, s’asseoir dedans, écrire sur l’œuvre présentée. Pour que chacun sente que cette création est la sienne, qu’il en garde un souvenir surprenant et joyeux.
Et en grève ? Le poulpe occupe tout le 1 e étage de La Douëra il manifeste pour l’école des poulpes, publique et républicaine. Pour que les écoliers poulpes et les écolières poulpes aient le meilleur enseignement possible et le meilleur accompagnement pour faire d’eux des citoyens poulpes et des citoyennes poulpes surprenant.es et joyeux.ses.

Soyons FUNKY, soyons POULPY, à vos slogans !

Juin 2023 • Moé Yamakoshi

Moé Yamakoshi
Peinture à l’huile sur toile

Je suis une artiste peintre japonaise qui vit en France depuis 2011.

Je peins, et dessine des paysages qui flottent entre imaginaire et existence, transformés par mes souvenirs. Je réalise mes images avec ma mémoire et reconstruis le paysage inspiré par mes observations.

Ainsi mes tableaux ne présentent pas un lieu en particulier car je pars d'une idée, d'une image dans ma tête, parfois même juste d'une couleur.

Je travaille rarement d'après photos ou croquis ce qui me laisse l'espace de chercher et créer librement. Ainsi mes paysages ne sont presque pas réalistes avec ma palette de couleurs très colorées et vives.

Les principaux sujets de mes compositions sont le ciel et les nuages, j'ai toujours été attiré par leurs couleurs, et il y a ces moments où on s'arrête devant et ils nous convoquent certaines émotions qui ne peuvent pas s'exprimer par les mots.

Avec mes traits, mes couleurs, mes paysages, j'essaie de reproduire ces moments, de provoquer une émotion, un souvenir, et de les partager avec le spectateur.

Avril 2023 • Lucile Nabonnand

Lucile Nabonnand

Je m'initie à la photographie argentique dans le laboratoire du CCAM sous la houlette de Stéphane Lempereur en 2000. Je suis mordue. La chimie, l'expérimentation avec ajout de matière, tout est une occasion de créer de la texture. Je pousse la recherche sur différents supports tel que le métal avec papier de soie puis avec des créations  par couche de papiers japonais mélant par transparence, tâches, dessin et photographie.

Ces dernières années sont propices aux obsessions vers d'autres disciplines (gravure, impressions végétales, céramique) dont les possibilités techniques et plastiques infusent mon travail sans me détourner des sujets qui me questionnent : la mythologie, la métamorphose, le féminin codé dans l'art, les monstres cachés, le non-dit, les secrets.

En parallèle, je travaille pour des lieux et des compagnies de théâtre ( photographie, vidéo, graphisme).

Pour Funky Fresh, je fais dialoguer sur les différents sites, cyanotypes tout bleus avec des photographies noir et blanc sous le titre Fantômatrimoine, qui réunit les séries Les Curieuses, les 3 Grâces, Fantômes et Le fil nous lie.

Mars 2023 • Sylvie Demengeot

Commencé à l’École de l’Image d’Épinal, mon parcours de formation s’est ensuite orienté vers l'illustration puis la peinture en lettres et décors. Après une vingtaine d'années d'expérience professionnelle dans ce domaine,  je me suis orientée vers les métiers du verre en suivant une formation de décorateur verrier complétée par des stages, notamment de chalumeau et d'émaillage. 

En 2013, j'ai ouvert mon atelier à Maxéville et j'y développe des créations plutôt colorées et que je souhaite accessibles à tous et à tous les budgets. A "l'atelier verre" vous pouvez trouver des pièces uniques ou réalisées en petites séries : des luminaires, des objets d'arts de la table ou de décoration, des sculptures, des bijoux, des trophées, etc... Des commandes personnalisées et un service de réparation sont également proposés.
J'y organise aussi des stages de découvertes et d'initiation à plusieurs techniques verrières, avec un public très varié.
Je fais également partie du collectif d'artisans des arts du feu : Lathanor, à Bois de Haye.

En complément, je possède un atelier portatif que j'ai conçu et qui me permet des animations autour des arts plastiques en général et du verre en particulier. Je l'emporte dans les écoles, les centres sociaux, les comités d'entreprises, les ludothèque ou chez des particuliers.

 

Atelier verre : 14 rue de la République, 54320, Maxéville

Sylvie Demengeot : 06 74 75 04 13

Février 2023 • Camiberni
Camiberni - Là où vos yeux ont un jour regardé

Sérigraphe et illustratrice fascinée par la nature envahissante et la roche, je me rêve alpiniste, grimpeuse, aventurière.

Plus à l’aise pour regarder la montagne que pour la gravir, je pose mes valises à Nancy. Pendant mes études aux Beaux-arts où j’étudie le graphisme, j’explore l’impression et notamment la sérigraphie. À la sortie de mes études en 2020, je me réfugie dans mon atelier de sérigraphie, L’antre, où je renoue avec la pratique du dessin, et j’interprète cet environnement en image, sur différents supports. Cette façon d’imprimer me permet de traiter le processus d’impression comme une réflexion graphique et une matière narrative à part entière. Elle ajoute un rendu supplémentaire au visuel qui lui est propre.

« Là où vos yeux ont un jour regardé »

Cette phrase de Gaston Rébuffat, guide de haute montagne, écrivain et cinéaste, résume bien la motivation qui pousse les alpinistes à s’aventurer en haute montagne. La soif de découverte est une épreuve physique et mentale. Cette exposition est une sorte d’ode à l’aventure, à la détermination et aux grands espaces. Chaque ligne est le souvenir plus ou moins réel d’un chemin que seul le courage et la détermination peuvent pousser une personne saine d’esprit à emprunter.

Janvier 2023 • Camille Perrin-Springaux

Camille Perrin-Springaux, artiste indiscipliné

Je m’appelle Camille, je vis à Nancy et j’ai 45 ans. Je suis un artiste indiscipliné et protéiforme.

J’aime beaucoup le spectacle vivant et la rencontre avec le public.

Je suis musicien, je joue de la contrebasse, de la clarinette basse et un tas de bidules d’où peuvent jaillir des sons !

Je suis aussi comédien, j’aime beaucoup le plaisir que la danse me procure, mais mon dada, c’est l’art du Clown : la tragi-comédie, les sensations fortes, les surprises, le rire et l’effroi, les bizarreries populaires, rire de moi c'est rire de nous…

Je m’interroge sur la place de l’artiste dans la cité : « Il y a bien un.e policier.e municipal.e, alors pourquoi pas un.e pianiste municipal.e ? »

Je ne suis pas plasticien mais j’accueille avec plaisir l’invitation de l’association FUNKY FRESH parce que j’aime les défis.

Et parce que j’ai envie de partager des images et des mots, des mots de poètes qui m’accompagnent, des mots que j’aime et qui activent ma pensée.

Voir les expos FUNKY 2022

Décembre 2022 • Caroline Antoine

Caroline Antoine est artiste plasticienne et paysagiste. Sa démarche artistique tourne autour du lien puissant et vital qui unit les êtres humains avec les animaux et les végétaux. Son univers intérieur est offert en dévoilement dans ses oeuvres tant dessinées que sculptées, évoquant sa vie intime et sociale. Au travers de son travail, elle interroge sa juste place dans son rapport à l’environnement et esquisse les modalités d’une co-existence pacifique entre les êtres. Le paysage devient ce lieu d’accueil où circule le monde vivant et où s’opèrent de multiples échanges d’énergie et de souffle.

Novembre 2022 • Sarah Monnier

Sarah Monnier a été initiée à la gravure par J-F. CHEVALIER et L. DOERFLINGER à l'Ecole d'art de Metz. Aujourd'hui elle pratique la gravure seule et à plusieurs, dans des ateliers à Nancy, à Strasbourg, à Salamanca et là où les envies se façonnent à plusieurs mains. Elle travaille les méthodes traditionnelles de l'estampe mais préfère les recherches à travers des techniques douces et alternatives.

Artiste plasticienne nancéenne, elle navigue entre plusieurs univers graphiques et inscrit son travail dans le champ des arts imprimés. Elle s’intéresse tout particulièrement à la transmission des savoir-faire artistiques et affectionne la recherche en gravure pour créer des images permettant de questionner les codes traditionnels de l’estampe.

Cette exposition donne à voir la recherche de techniques imprimées appliquées à des formes organiques ou minérales.

Octobre 2022 • Michtô

Michtô

Vaste terrain d’expérimentation, grande kermesse automnale des arts liés à l’espace public. Michtô est un espace de foisonnement artistique, une fenêtre ouverte sur un monde où tout est envisageable, où tout idée folle est susceptible de prendre vie.

Le collectif Michtô est composé de plus de 200 personnes, plasticien·ne·s, charpentier·e·s, cuisinier·e·s, technicien·ne·s, administrateur·ice·s, chargé·e·s de production, vidéastes, photographes, constructeur·ice·s, ferrailleur·euse, bénévoles ou professionnel·le·s qui travaillent ensemble en repoussant les limites du possible, pendant un mois chaque année pour créer un festival.

Durant tout le mois d'octobre, une cinquantaine de spectacles, concerts ou autre impromptues seront proposés au public et joueront dans un espace en perpétuelle évolution. Chantiers scénographiques et programmations artistiques cohabiteront sur toute la période pour offrir au public une apothéose festive en fin de mois

Fédération Française de Papier Mâché

La FFPM, collectif Nantais qui compte une dizaine d’artistes, sévit dans l’élaboration de scénographie en papier mâché. Pour Michtô 2022, la FFPM se propose de créer le décor d’un salon de coiffure avec ses accessoires entièrement réalisés en papier mâché.

Des ateliers participatifs sont mis en place à la fois pour découvrir la technique et fabriquer ensemble. Procédé simple, le papier mâché est un outil qui peut facilement et rapidement se mettre à disposition de tous pour réaliser les créations les plus folle.

Septembre 2022 • L'atelier Vert

Depuis près de 15 ans, l'Association l'Atelier Vert sensibilise petits et grands à la biodiversité locale au travers d'animations et de sorties et d'activités, au contact direct de l'environnement. Des actions concrètes de suivi et de protection sont également mises en place, comme la création de zones humides, des plantations de haies ou la surveillance d'espèces sensibles. L'association a voulu mettre en lumière le travail de Joris car il rend hommage aux ambiances, à la beauté de ces espèces, des parfois communes ou qui nous entourent et que le public connaît peu. Son approche naturaliste et sa démarche déontologique dans les milieux (sensibilité au dérangement, connaissance de la biologie des espèces) est un indéniable atout.

Joris Anneheim

« Né en 1999 en Alsace et installé en périphérie de Nancy depuis quelques années, je suis photographe et naturaliste, amateur et passionné. J’ai toujours aimé illustrer ce qui m'entoure par le dessin, la peinture, le land art... L’appareil photo m'a apporté une boîte à images à laquelle j’aspirais sans doute inconsciemment depuis ma prime jeunesse.

Depuis environ 4 ans, j'oriente mon objectif en direction de la nature, à la découverte de la faune sauvage et de ses habitats. L’objectif premier de ma pratique est de valoriser et d’informer pour préserver.

Sur les réseaux sociaux, les images d’animaux mignons et colorés séduisent largement le public au mépris d’êtres mystérieux, communs ou discrets. Mon attachement à ces derniers est grandissant ; ils regorgent de secrets et d’étonnantes aptitudes, mais paraissent trop souvent insignifiants à nos yeux. J’essaie ainsi de déployer une certaine sensibilité vis-à-vis de nos voisins à plumes, poils et écailles aussi divers soient-ils. C’est essentiel pour démentir des idées reçues et faire évoluer certaines pratiques.

Ma galerie présente des clichés d’animaux libres, photographiés en approche ou depuis un affût dans le milieu naturel. Ces moments éphémères témoignent de la richesse et de la fragilité de la Nature. Préservons-la ! »

Été 2022 • Expo Idéale / Expo collective

L’association FUNKY FRESH organise une exposition collective en fin d’année pour que les participants aux ateliers de l’année soient les artistes exposés de l’été. Cette année nous nous sommes appuyés sur l’expo idéale d’Hervé Tullet.

Le principe est simple, choisir des couleurs et des graphismes pour réaliser le plus possible d’œuvres qui mises en commun créeront la grande œuvre. La participation à l’exposition collective ouvrant la possibilité de faire oeuvre ensemble, pour soi-même avec les autres. Parce qu’il nous semble important que l’art soit pour tous, partout, tout le temps, accessible et démocratique.

Cette année, la restitution a eu lieu dans les salons d’exposition de la Douëra, Des visites ont été organisées pour que tous les enfants puissent voir ce à quoi ils avaient participé.

Nous remercions chaleureusement nos partenaires qui soutiennent notre projet tout au long de l’année :

La Mairie de Malzéville
L’école Jules Ferry
Le périscolaire de la Ville de Malzéville
Le Centre Social St Michel Jericho

Juin 2022 • Hélène Jofa

Autodidacte, je porte une attention particulière au monde de l'enfance. Mon travail consiste à exprimer la fragilité de cette période de notre vie, ses rêves et ses peurs. Pour cela j'utilise un procédé d’impression non reproductible, à mi chemin entre la gravure et la peinture,  appelé « monotype ».

Il s'agit de peindre à l'encre d'imprimerie sur une surface non poreuse. La peinture est alors passée sous presse afin de la transférer sur du papier. Le support n'étant pas gravé, son tirage est unique et produit des contrastes atypiques.

Mai 2022 • Clémence Gueib

Née à Nancy en 1985, j’ai grandi dans une famille d’artistes. C’est donc naturellement que j’ai nourri un intérêt pour l’Art. Après un passage à l’École Nationale Supérieure d ‘Art de Nancy, j’ai choisi de me former au métier de costumière en intégrant en 2005, un Diplôme des Métiers d’Arts en région parisienne.  Déjà fortement attirée par le textile, c’est lors de cette formation que j’apprends à travailler cette matière, et que peu à peu,  je m’exprime grâce à elle. 

Après l’obtention de mon diplôme en 2007, je rentre dans ma région d’origine, et je commence à travailler en tant que costumière au CCN Ballet de Lorraine, et à l’Opéra National de Lorraine. C’est en 2011, que le besoin de création me pousse à associer ma passion pour les insectes et mon amour du tissu. C’est ainsi que je crée mon premier scarabée.

Mon travail évoque des cabinets de curiosités, la nature, et plus particulièrement les insectes. En m’inspirant des cadres entomologiques, je couds, je brode des sculptures textiles hyperréalistes.  J’essaye de copier l’insecte , texture, forme, couleurs... Ce travail est un moyen d’interroger la matière textile en l’utilisant comme médium pictural.  J’aime l’idée de faire disparaître la matière au profit du sujet, et ainsi interroger le public en rendant flou les frontières entre le réel et sa représentation. Lorsque je crée des bijoux, mon travail est plus fantaisiste, je choisi un tissu qui m’inspire, des perles, des paillettes...  J’évoque alors l’insecte plus que je ne le copie. J’utilise des tissus précieux que je récupère, des fils de soie, des perles anciennes, des pierres semi précieuses... J’ai présenté mon travail à plusieurs occasions, marchés d’artisans, Journées Européennes des Métiers d ‘Art, exposition « L’amour des voyages » au Pôle Bijou à Baccarat.

Avril 2022 • Murielle Belin

Murielle Belin est une artiste malzévilloise. Inspirée des récits mythologiques, d’objets d’art sacré, d’iconographies religieuses et scientifiques, de l’histoire des arts, elle déploie depuis 2002 des techniques artistiques classiques : le dessin, la peinture à l’huile sur bois, la porcelaine … mais aussi le travail du bois, le papier roulé ou de la plume.

L’usage de multiples matériaux est inhérent à sa pratique artistique. Ils éveillent certaines idées, convoquent différentes émotions et donnent lieu à des séries variées.

Ici est présenté un extrait de la série des Paysages volatiles : de grands tableaux de nues hantées, vibrantes et pleines d’intensité accompagnées d’oiseaux empaillés, dont les courbes et les couleurs impulsent un morceau de paysage en plumes.

Mars 2022 • Céline Blaudez

Le travail de la céramiste plasticienne Céline Blaudez s'inscrit dans une démarche  qui mêle sans hiérarchie savoir-faire artisanal et démarche conceptuelle. À la fois brutes et fragiles, ses installations comme ses pièces de vaisselle expriment cette dualité qui est l'essence même du travail de la terre, ce matériau originel dont le façonnage crée paradoxalement de délicates porcelaines blanches comme des sculptures rappelant l'art primitif.

Ainsi Grands pots de grès noir, Vaisselle de faience rouge, ou Gouttières de porcelaine crue sont autant de séries ou d'installations contemporaines qui révèlent le Laboratoire de construction intérieure de l'artiste, et questionne le lien entre le geste instinctif et charnel des céramistes et le discours intellectuel des plasticiens.

Pour Céline Blaudez, c'est ce processus créatif qu'il faut interroger et tenter ainsi de passer des mots à l'objet, du signifiant au signifié pour "contenir, cheminer, habiter". Maud Guély, curatrice

Février 2022 • Lucie Cunningham

Lucie Cunningham est une costumière et marionnettiste malzévilloise.
Elle est partie explorer le monde pendant 16 ans au cours de ses divers voyages en Angleterre, à Taïwan et aux Etats-Unis. Durant ces années, elle s'est formée à l'art du costume et de la scénographie en école à Londres, puis à celui de la marionnette traditionnelle taïwanaise auprès d'un vieux maître à Taïpei.
Depuis son retour en Lorraine, elle a créé la Compagnie HOLD UP! pour pouvoir partager ses créations et ses passions avec le public. Elle continue de combiner son amour de la marionnette et celui du costume par le biais de sa compagnie mais aussi avec les projets d'autres compagnies Lorraines.

Janvier 2022 • Runs

Né à Eaubonne en 86, c’est dans le Nord-Est de la France et en Belgique que Runs se fraye un chemin. Il est passé par l’école des Beaux-Arts de Metz et l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège.

Son travail et ses préoccupations tournent autour du dessin, de la typographie et du design graphique. Affectionnant la récupération, le côté «Handmade», il explore l’urbanité, au travers d’illustrations, collages dans la rue et peintures dans les friches abandonnées. Son travail est une accumulation d’histoires courtes à propos du quotidien, la banalité de nos vies, de nos villes, teintées de détournements, d’absurdités et de poésie.

Parallèlement, la peinture en lettres l’amène à participer à de nombreuses fresques littéraires, et événements culturels en France comme à l’étranger.

Fort d’une capacité d’adaptation et d’un désir d’appropriation, il participe à divers projets, multiplie les supports, les envies, toujours avide de rencontres et collaborations.

Voir les expos FUNKY 2021

Hiver 2021 • Expo broderie

Conservatoire des Arts et Textiles

La broderie, implantée à Lunéville depuis le 11e siècle, a gagné en notoriété au 18e siècle avec l’arrivée de Stanislas Leszczynski et n’a cessé de se développer, avec l’invention de la broderie perlée au crochet au sein de l’atelier Ferry-Bonnecheaux au milieu du 19e, puis la création d'un CAP en 1924 à la demande des ateliers, afin de conserver la qualité du travail qui se poursuit au lycée Paul Lapie.

Octobre 2021 • Le Zizien

Olivier Bourgois, dit le Zizien, membre de Spraylab / Centre Culturel Georges Pomp it up / Pomp it up éditions, est un sérigraphe, graphiste, illustrateur. Son travail se nourrit des techniques d’impression manuelle avec lesquelles il produit affiches, estampes et microéditions.
Il se balade entre des univers tantôt figuratif tantôt abstrait. On retrouve un peu de légèreté, d’absurde et d’étrange dans son travail de collage numérique qu’il imprime en sérigraphie. L’abstrait, la recherche de formes et de couches graphiques sont une autre facette de sa pratique de l’image. On retrouve cet effort de recherche dans son travail de macules issues des tests d’impression en sérigraphie qu’il accumule et garde afin de leur donner une seconde vie.

Septembre 2021 • Matthieu Exposito

Une recherche d’expression et d’éveil

Matthieu Exposito observe les situations de vie en société. Il explore aussi bien le dessin, la performance, la sculpture et l'installation pour témoigner de son attention aux relations entre les hommes. Au travers d'une quête intime, il fait naître un univers où l'agitation humaine laisse place à la quiétude et à l'entente. Dans ses installations comme dans ses dessins aux couleurs vives, les lignes matérialisent le cheminement intérieur, une construction d'un monde commun et une possible histoire de paix entre les hommes. Celles-ci symbolisent ce qui unit et réunit les individus.
Le rose revient dans son travail comme la couleur récurrente de la cicatrice d'un univers à reconstruire vers la paix entre les hommes. L'artiste conçoit ses installations comme des projets in situ conçus pour révéler les paysages.
Ainsi, Matthieu Exposito tend dans ses projets artistiques à mettre en éveil le spectateur, lui montrant une philosophie de vie alternative.
Il développe depuis quelques années Cabane Expopaix, un projet artistique, la construction d'une cabane. Celle-ci est un lieu d'apprentissage et de conscience de l'environnement. Il développe sa réflexion en s'inspirant des écrits de Pierre Rabhi et Jean-Marie Pelt.

Texte de Pauline Lisowski

Été 2021 • Expo collective

S’appuyant sur le projet de L’ART A LA RUE mis en place par les artistes des 3x8 en résidence de la MJC des 3 maisons, l’association FUNKY FRESH a proposé aux habitants du centre ville de Malzéville, aux enfants de l’école Jules Ferry  et aux habitants du quartier autour du centre social partenaires du projet de l’art dans l’espace public de participer à une oeuvre collective visible tout l’été BALANCE TON POULPE. Présente dans les espaces de vie que sont le marché, l’école, la fête de quartier, l’association invitait les habitants à créer leur petit poulpe pour donner forme ensemble au poulpe géant exposés en morceau dans les lieux habituels.

Technique :  collage, peinture - 5 panneaux de 90x130 chacun

Juin 2021 • Sibylle Bottaro

1977, entre lac et montagnes – quelque part dans les Alpes : les origines !

Emprunter les petits chemins, se perdre dans les bois, main dans la main, apprendre les fleurs,
les champignons, les oiseaux, courir, grimper là-haut, voler, parler au ciel, aux nuages,
descendre et remonter, bouder puis oublier, remplir ses poches de trésors glanés, pierre qui brille, plume légère, feuille douce, bois poli, les doigts dans la terre, cueillir des vers de terre, pleurer l’insecte écrasé, aimer se cacher, mais aussi les autres, rire et jouer.

Sur le chemin professionnel, un temps je me suis perdue…
Sur celui du cœur, j’ai rencontré la chance et la confiance.
J’ai donné naissance, nos 3 filles, l’évidence du sens, retrouvé mon sentier secret.

D’une belle rencontre d’amitié et d’humanité, l’initiation à la teinture végétale est née.
Le collectif ‘Alternative Couleurs’ sera le lieu de l’apprentissage, de la découverte, du partage.
Autodidacte, j’ai croisé la route d’un grand maître et cheminé tout lentement, au rythme qui est le mien.

Aujourd’hui je suis réconciliée.
Artisan : je travaille avec mes mains.
Teinturière : sur les tissus, je fais danser les couleurs.
Le Végétal m’inspire, me nourrit, me donne matière.
Je cultive, je glane, je cueille, je bricole, j’expérimente et je partage.

Mon jardin secret est tinctorial J’ai retrouvé les vers de terre.
Il est en friche et sauvage. J’y sème des couleurs
J’aime l’inachevé et continuer à rêver.

Mai 2021 • Martine Augsbourger

J’alpaga, atelier, Alfred, allemand, autodidacte, Azédine, Alaïa.
Je bricolage, ballet, blagues, beaux-arts, Batiste Balanciaga, Pierrette Bloch, Louise Bourgeois.
Je curieuse, charbon, coudre, couper, couleur, chagrin, cuisine, café, chercher, continuer, chant d'oiseau, coquillages, crêpe, colère, chaussures, Sophie Calle, doupion, doute, danse, dessin, dentelle, différence, 1959, Joe Dassin.
J’errances, étamine, erreur, été, écriture, écouter, encre, échange, eau.
Je flou, faire, fil, fleurs, fringues, folie, feutre, fête, forêt, Brigitte Fontaine, Gérard Fromanger, Bernard Frize.
Je goûter, gaze, Madame Grés, Antoine De Galbert, Maurice Godelier.
J’hétéroclite, hasard, hésitation, humour, Simon Hantaï.
J’intuitions, inconnu, indépendance, infini, inutile, Ingres.
Je, jeu, juste, jute, joie.
Je kado, kilt, kimono, kitsch.
Je lenteur, ligne, lorraine, lisière, Léonard, livres, Les Lalanne.
Je mètre, mine, marcher, marge, multiples, mousseline, mer, Margot, migraines, mauvais goût, Giorgio Morandi, Agnès Martin, Modiano.
Je nourritures, noir, natté, noeud, neige, nuit, Nicole.
J’ouverture, oubli, organza, Opalka.
Je plume, platt, povera, pleurer, popeline, papier, paresse, printemps, présent, patchouli, J.B. Pontalis, Pastoureau, Jackson Pollock.
Je questions, quadrillé, quotidien.
Je radio, rayure, rire, réglisse, ritournelle, ressemblance, raphia, raconte, Paul Rebeyrolle.
Je me perdre, me débrouiller, stopper, Saint-Avold, soie, soleil, surprise, silence, sauvage, simple, solitude, Judith Scott, Marguerite Sirvins.
Je temps, tissus, trouble, tarlatane, tomber, trouver, Roland Topor.
J’utiliser, usé.
Je vase, vin, vagues, vie, voix, velours, vélo, ville.
Je wool, wohl, wax.
Je x se croiser.
Je yeux.
Je zèbre, Zouc.

Avril 2021 • Émilie Malglaive

Femme des années 80… née dans les Vosges pas loin et un peu avant Grégory, je grandis ensuite dans la plaine et très vite je multiplie rencontres et engagements. De petits clubs en associations, j’aime parler avec les gens et je prends plaisir à organiser toutes sortes d’évènements.

Repas, pétanques, lotos avec le MRJC ; les bénéfices servent un projet en côte d’Ivoire. Concerts, fêtes de la bière, fanzine avec 3/4 Monde ; cette fois c’est pour accueillir le cirque Parada des enfants des rues de Roumanie. Appels à projets, expos de Chaises d’Oeuvre, Fauteuilthon avec Alé Hope ! On invite le cirque Rouages et avec les copines et copains, on soutient et accueille le cirque de Palestine.

Animée et engagée, je suis une infirmière dans une association de réinsertion sociale. Je me frotte aux contraintes hiérarchiques et m’investis pleinement dans mon métier, je suis à l’écoute des personnes accueillies, je tente de  redonner confiance, estime de soi. J’aime alors le rock’n’roll de ma pratique soignante, aux côtés de plus démunis. Je bricole aussi et découvre une nouvelle façon de tisser du lien, la vannerie ou l’art de tresser les végétaux. « La fabrication de la vannerie est un travail généralement peu fatiguant et ne nécessitant qu’un outillage peu important et de valeur minime » - encyclopédie Roret 1912. Je mêle alors cette nouvelle pratique dans mon quotidien professionnel puis je m’y forme et entame un apprentissage pendant une année. Je deviens alors vannière et repart en campagne. J’ai les mains qui font. Des mains qui travaillent la terre aussi, mon compagnon est maraîcher. Alors je plante, des boutures de saule, pour la récolte de la matière première : l’osier. Bientôt j’ai à cœur que la ferme où je travaille avec mon compagnon devienne un lieu d’accueil où apprendre à tresser, sans stress, loin des villes de grande solitude... De brin en brin d’osier planté, récolté, trempé, tressé, je vous invite à un peu plus d’humanité. À vivre.

Mars 2021 • Bérangère Goossens

Née en 1979, je grandis dans un petit village de Seine-et-Marne, loin de tout mais proche de la nature. La culture arrive avec les études en cinéma à Paris 8. Arrêter les études, reprendre les études, sociologie, ethnologie, documentaire. Un chemin biscornu entrecoupé d’expériences professionnelles et autres petits boulots. Quelques voyages aussi et la photographie et l’écriture. Se perdre, mais s’enrichir surtout. Apprécier les petites choses. Ma première fille naît en 2007. En 2012, je crée les films du point de vue qui me permettent d’exercer mes différents métiers de cadreuse, monteuse, réalisatrice. Le travail est le lieu d’expériences qui sont autant d’occasions de rencontres. Filmer la musique et puis filmer la danse, le spectacle vivant. Animer des ateliers, partager. Photographier, rencontre, écouter. En 2020 je crée l’association FUNKY FRESH dont l’objet central est de mettre l’art dans l’espace public et de favoriser la rencontre entre les artistes et le public. J’aime la poésie de la vie, j’aime aussi les silences, j’aime l’insouciance de la fête et danser. J’aime suivre les lignes de mon intériorité et les traduire en images. Je suis une amoureuse.

Tupper Funky Art

Dans son soucis d’installer les oeuvres dans les espaces de vie et d’en faire un objet convivial, vivant et de rencontre, l’association propose à des particuliers d’accueillir chez eux un artiste exposé pour une TUPPER FUNKY ART. Apéro, goûter, la formule est libre. Format réception, auberge espagnole, l’accueillant.e s’organise à sa mesure. Tous les intérieurs se prêtent au jeu. La simplicité est la principale qualité. L’idée est que l’accueillant.e invite quelques un.e.s de ses ami.e.s à découvrir l’artiste invité sur un moment privilégié, où il est accessible. Cette formule rend l’attention à la découverte propice. Le sous-entendu étant quand même que les pièces sont à vendre, c’est aussi une manière de soutenir un artiste. Ni l’association, ni le particulier ne touche d’argent.

Tupper#8 • Thomas et La Station Service invitent Caroline Antoine

 

Tupper#7 • Alice et Christophe invitent Hélène Jofa

 

Tupper#6 • Gaby et Pierre-Jean invitent Céline Blaudez

 

Tupper#5 • Christine et Denis invitent RUNS

 

Tupper#4 • Elena et François invitent Lucie Cunningham

 

 

Tupper#3 • Christine et Denis invitent Runs

 

 

Tupper#2 • Laure invite Matthieu Exposito

 

 

Tupper#1 • Lucie invite Bérangère Goossens

 

 

Vous souhaitez inviter un ou une artiste ?

Les Ateliers Very Fresh

Pour faciliter l’accès à l’art au quotidien, les ATELIERS VERY FRESH proposent une fois par mois (la régularité est encore difficile à tenir) de se retrouver autour d’une pratique, pour des ateliers parent-enfant, à prix libre. La pratique n’est pas en lien forcément avec les expositions, on a pu pratiquer l’empreinte végétale, faire des savons…

Octobre 2021 • Atelier savon avec les bénévoles de l'association

 

 

Septembre 2021 • Atelier empreinte végétale avec Sybille Bottaro

 

 

Loca Funky

Il restait encore un moyen à notre portée pour développer la diffusion des œuvres auprès des particuliers : la location d’œuvre. La LOCA FUNKY permet à la fois d’exposer une œuvre chez soi à moindre coût, 20€ par mois, de changer régulièrement, ou d’acquérir cette œuvre si elle finit par nous manquer finalement.

Avec une hache
Bérangère Goossens, série Chiapas
N&B tirage au pigment, texte manuscrit
pièce unique, 2020, format 23×32
prix à l’achat 150€

Sans titre 1
Martine Augsbourger
dessin à l’encre de Chine à la plume
pièce unique, format 31×41

Sans titre 2
Martine Augsbourger
dessin à l’encre de Chine à la plume
pièce unique, format 61×81

Contactez Funky Fresh

Vous êtes

Présentation
Les films du point de vue
Studio Bazinga
Funky Fresh

Adhérez à FUNKY FRESH

Suivez FUNKY FRESH

Accueil
Contact
Confidentialité
Mentions légales
ilo Graphisme 2022